Le pari tenu

départ matinal pour la cueillette

Il fallait beaucoup d’optimisme, après cette sécheresse exceptionnelle pour partir à la recherche d’hypothétiques champignons. C’était sans compter sur la ténacité et la compétence d’Alain Lacombe, animateur et expert de la société de mycologie du Périgord, qui conviait une vingtaine de chercheurs dans le bois de Puy-blanc. En raison des vacances scolaires, plusieurs enfants étaient aussi de la partie. La récolte, certes bien inférieure aux autres années n’aura pas été ridicule avec une quinzaine d’espèces inventoriées l’après-midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.