Nos écoles à nouveau menacées

La rémission a été courte. Deux ans après les menaces de supressions du RPI  Cambes Reyrevignes, la technocratie comptable se rappel à notre souvenir avec11 postes à supprimer dans le Lot:

les classes touchées dans notre secteur :

Aynac Livernon Sousceyrac    RPI Cahus/Laval de Cère    RPI Cambes/Reyrevignes RPICuzac/Felzins/St Félix     RPI Gorses/Latronquière/St Cirgues/Lauresses

 

 

 

 

 

Tract appel a Mobilisation CCSEV

Après la mobilisation contre la fin programmée du train de nuit Paris Rodez, celle du personnel des EPHAD, ce sont à nouveau les menaces récurrentes sur nos écoles de village qui reprennent.

Des bâtiments le plus souvent construits récemment ou remis aux normes par les communes qui depuis des décennies ont créé des RPI cohérents pour offrir un outils moderne d’éducation aux enfants de nos villages Les technocrates de la macronie (comme ceux des gouvernements précédents) n’en ont cure. Le dogme de la rentabilité comptable est de créer des grands bassins d’écoles à l’image des collèges avec un peu plus d’heures de transport pour les enfants. A terme,ils devront se rendre à Lissac ou à Beduer, certaines familles choisissant naturellement  Figeac pour des questions de commodités…
Samedi matin à Cambes, élus, habitants et trop peu de parents d’élèves filtraient les passages sur la 802.