dcPB

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image.png.
Association « Du Côté de Puy-blanc »
-46100 Cambes
dcpb@puyblanc.info
06 52 14 93 51

L’association « Du Côté de Puy-blanc » (DCPB) a été créée en juillet 1995 pour rassembler les riverains et tous les défenseurs du site de Puy-blanc, contre la menace de l’installation sur ce site d’un centre de dépôt des déchets ultimes.

sauvegarder et valoriser le patrimoine et l’environnement local,

Proposer des activités éducatives, culturelles et de loisirs dans le respect de l’environnement local ; informer la population sur les projets en cours concernant la qualité de vie des habitants de la région

Conseil administration 2021 de dcPB

Président.e.s : Jacques THEBAUD, Christiane ROBERT
Secrétaires : Anne-Lise BELLARDANT, Philippe CORMENIER
Trésorière : Françoise PIETRI
membres du C.A. : Patricia BERNARD, Hanna SUN BON, Jean-Marie RADEL, François TAINTURIER,

J’adhère à l’association « du côté de Puy-Blanc » et verse 5 € de cotisation
Nom : ……………………………………….   Prénom : ………………………………………..
adresse :………………………………………………………………………….  
commune : …………………………………………..  C.Postal : ………………
courriel : ……………………….@………………..

DCPB regroupe actuellement une quarantaine d’adhérents.

L’association se réunit environ une fois par trimestre, sauf en cas d’urgence.

L’assemblée générale annuelle a lieu en septembre ou octobre.

L’association reste vigilante et se porte interlocuteur obligé vis à vis de tout projet mettant en cause l’environnement et la qualité de vie des populations.

C’est ainsi que dcPB a participé à différentes enquêtes publiques et a fait des contre propositions concernant les dossiers suivants (dossiers consultables sur le site) :

le projet d’installation du centre d’enfouissement des déchets du Lot à Puy-Blanc ;

la déviation de Cambes ;

le Parc de la Blancardie (Quercypôle) ;

La carrière de Cambes ;

Localisation de la station d’épuration du Parc d’activités et de la commune de Cambes ;

Création d’une réserve naturelle régionale à Puy-blanc.

tentative malheureusement vaine, de sauvegarder une partie du patrimoine (le four Hoffman) de l’ancienne tuilerie avant sa totale destruction.

L’association a également travaillé en direction des écoles et centres de loisirs, pour que le site de Puy-blanc soit un lieu de développement de l’éducation à l’environnement.

Recueil de témoignages sur le travail à la tuilerie et constitution d’une documentation sur cette histoire ouvrière.

création et entretien de trois sentiers pédestres sur le secteur.

Le sentier de Puy-blanc, le sentier d’interprétation des argiles et le sentier de Cambes.