le site naturel de Puy-blanc

Transformée par l’homme en un siècle d’activité de la tuilerie, cette surface d’argile, d’une quarantaine d’hectares, était auparavant constituée d’une zone boisée, de terres labourables et de pâtures.
L’exploitation progressive de l’argile a donné lieu à un paysage exceptionnel pour la région, constitué de la partie restante du bois avec murets de pierres, chemins ruraux, mares, ruisseaux et prés dominant le fond des anciennes carrières agrémentées de deux étangs;
 Un héritage naturel façonné par l’homme présentant une grande diversité de milieux.

géologieflorefaunezone humideprotection