dcPB, agenda… actu…


agenda…

Travaux de fin d’automne

L’arrivée de l’hiver est propice à l’entretien des vasques de reproduction des amphibiens qui les ont déserté depuis quelques mois. Ainsi ce curage se fera avec méthode et en douceur en évitant de porter préjudice aux larves restantes.

Nous finaliserons aussi cet hiver, l’installation de deux barres d’attache pour chevaux non loin de l’aire de pique-nique.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est logoPB.gif.

les actus…

Les destins croisés de J.L. LACABANE de Fons,et des frères Champollion

J.L LACABANE 1798- 1884
Figeac fête cette année la découverte du déchiffrement des hiéroglyphes par Jean-François Champollion. Au moment même où le jeune Champollion annonçait à son frère qu’il avait percé ce mystère, un jeune homme de 24 ans, originaire de Fons, était élève de la première promotion de l’Ecole des Chartes à Paris, l’un de ses professeur était l’aîné des Champollion, Jacques-Joseph. Fils du maire de Fons, né en 1798, Jean Léon Lacabane, suivit 8 ans plus tard le même chemin que les frères Champollion. Après de brillantes et rapides études au collège de Figeac, ce dernier étudia le droit à Paris et entra à l’Ecole des Chartes récemment créée. Un poste de secrétaire du directeur des Haras au ministère de l’intérieur lui permit de financer ses études à Paris ou il fut également employé à la bibliothèque Royale.C’est en 1846 qu’il fut nommé à son tour et, à côté de l’aîné des Champollion, professeur de paléographie. En effet sa spécialité était aussi le déchiffrement mais plus précisément celui des textes médiévaux.Il prit en 1857 la direction de l’Ecole des Chartes qu’il ne quitta qu’en 1871 pour prendre sa retraite.Il cédait alors une partie des terres marneuses de sa propriété de Puy-blanc à son neveu qui créait alors la tuilerie briquèterie à présent détruite. Décédé à 87 ans il fut inhumé au cimetière de Reyrevignes où une tombe monumentale ornée d’une plaque de marbre énonce ses nombreux titres.Son vieil ami, le notaire Lacarrière, prononçait le 28 décembre 1884, sur sa tombe un discours élogieux mentionnant  » A l’Ecole des Chartes, Lacabane eut pour maitres et bientôt pour amis l’abbé de Lespine et le savant Campollion aîné, une des illustrations de notre pays ; il reçut pour ainsi dire, le dernier soupir de Champollion le jeune, l’égyptologue par excellence,… »lire la suite…



découverte de la géodiversité

La situation géologique particulière des carrières d’argile de Puy-blanc à la rencontre du Limargue et du Causse était propice à cette première journée mondiale de la géodiversité.

lire la suite…

Balades d’automne: 3 sentiers balisés sur Cambes: téléchargez les guides

Le sentier des argiles: 2 km, durée 1h. Sentier d’interprétation avec panneaux présentant l’activité tuilière et le patrimoine naturel. départ parking dans le bois D48.

Le sentier de découverte de Puy-blanc:   5 km, durée: 2h. Circuit  autour du site de Puy-blanc qui permet d’appréhender différents milieux. départ du carrefour de Puy-blanc (en face abribus)

Le sentier de Cambes: 8km durée 2h30, il emprunte une vallée bocagère et chemins du causse. départ en face de l’église.


Balade à Puy-blanc en compagnie d’un greeter

Greeter qu’es aquo?

Le greeter est une personne habitant ou attachée à un lieu qui accepte de le faire visiter de manière sensible et intime à des visiteurs. la visite est gratuite et limitée en nombre.

Jacques Thébaud présente ici le site de l’ancienne carrière de Puy-blanc

(un reportage d’Eric Belin Doc/Doc, web TV de Figeac)

10 greeters en vallée du Lot vous accueillent