Les poissons des étangs et…. les espèces invasives

pupitre 04

Créés de toute pièce avec l’exploitation de la carrière d’argile, les deux plans d’eau ont été peu à peu empoissonnés par les ouvriers de la tuilerie et plusieurs concours de pêche y eurent lieu durant les fêtes de Puy-blanc.

Ces deux étangs sont ainsi devenus, au fil des ans, un lieu de pêche très apprécié des amateurs en raison de la variété et de la qualité de son poisson. Rappelons cependant que ces pièces d’eau et leurs accès, sont sur des propriétés privées.

 

Les gardons y sont parmi les poissons les plus abondants et les plus appréciés. Ils préfèrent en effet les eaux calmes et peu courantes. La ponte se déclenche en avril mai, leurs œufs (20 000 à 100 000 par femelle) adhèrent aux végétaux.

Les tanches sont aussi très abondantes, car elles aiment les eaux calmes qui se réchauffent bien. Les débris végétaux et les animaux du fond constituent leur menu. La ponte a lieu l’été au cours d’ébats très bruyants.

Quelques énormes carpes se cachent discrètement dans les profondeurs des étangs, et il n’est pas exceptionnel d’en sortir certaines atteignant 5 kg. La carpe a été introduite en France par les Romains. Les « carpes cuir » ne laissent apparaître que quelques écailles. Elles sont le produit de sélection au cours d’élevage. La ponte se déclenche lorsque la température atteint 18 à 20°c. Une carpe peut vivre une vingtaine d’année.

20

Le brochet, à la fois le seigneur et nettoyeur des lieux, reste le poisson noble par excellence et se reproduit parfaitement ici. Sa taille reste cependant plus courte en eau calme que dans les eaux courantes. Ses 700 dents ne servent qu’à blesser et retenir ses proies. Solitaire, il chasse à l’affût. C’est certainement le poisson le plus utile de nos eaux douces car il débarrasse les étangs des poissons blessés, malades ou en surnombre.

La perche commune viendra également compléter cette liste. Les jeunes perches vivent en banc. La période de reproduction arrive très tôt dans l’année (février, mars). Les œufs forment des cordons de plus d’un mètre de long.

La perche arc-en-ciel (ou perche-soleil) qui malgré sa belle cuirasse étincelante, cause de véritables ravages dans les étangs. Très vorace, elle détruit les alevins en grand nombre et son introduction est interdite dans les eaux libres. Au bord des étangs, elle conserve cependant la fonction indispensable de nettoyeur des lieux.

Trois espèces invasives sont venues perturber cette faune aquatique:

le ragondin, la tortue de Floride (à présent disparue) et deux variétés d’écrevisses américaines…

écrevisse de Californie attrapée au bord du grand étang

écrevisse de Californie attrapée au bord du grand étang

guide authentification des écrevisses américaines