A propos Association « Du Côté de Puy-Blanc »

L'association « Du côté de Puy-blanc » (DCPB) a été créée en juillet 1995 pour rassembler les riverains et tous les défenseurs du site de Puy-blanc, contre la menace de l'installation sur ce site d'un Centre de dépôt des déchets ultimes…

Nos écoles à nouveau menacées

La rémission a été courte. Deux ans après les menaces de supressions du RPI  Cambes Reyrevignes, la technocratie comptable se rappel à notre souvenir avec 17 postes à supprimer dans le Lot:

les classes touchées dans notre secteur :

Aynac Livernon Sousceyrac    RPI Cahus/Laval de Cère    RPI Cambes/Reyrevignes RPICuzac/Felzins/St Félix     RPI Gorses/Latronquière/St Cirgues/Lauresses

 

 

 

 

 

Tract appel a Mobilisation CCSEV

Après la mobilisation contre la fin programmée du train de nuit Paris Rodez, celle du personnel des EPHAD, ce sont à nouveau les menaces récurrentes sur nos écoles de village qui reprennent.

Des bâtiments le plus souvent construits récemment ou remis aux normes par les communes qui depuis des décennies ont créé des RPI cohérents pour offrir un outils moderne d’éducation aux enfants de nos villages Les technocrates de la macronie (comme ceux des gouvernements précédents) n’en ont cure. Le dogme de la rentabilité comptable est de créer des grands bassins d’écoles à l’image des collèges avec un peu plus d’heures de transport pour les enfants. A terme,ils devront se rendre à Lissac ou à Beduer, certaines familles choisissant naturellement  Figeac pour des questions de commodités…
Samedi matin à Cambes, élus, habitants et trop peu de parents d’élèves filtraient les passages sur la 802.

adhésion contact

Si vous souhaitez devenir adhérent de dcPB pour l’année en cours : remplir et envoyer le coupon ci-dessous (Chèques à l’ordre  » Du côté de Puy-Blanc « ) à l’adresse suivante :

Colette Bergounioux 46100 Cambes. Merci pour votre confiance….

J’adhère à l’association «Du côté de Puy-blanc» et verse 5 euros . (cotisation 2018)

Nom : ………….……..……………………………………… prénom : .………………………………..……………..

adresse : …………………………………………………………………….. courriel: ……………………………………….

code postal : ……..……... commune :………………………………………………….……….…………

lectures à Cambes avec « les voix du Caméléon »

 Les trois comédiens des « voix du caméléon » avaient installé leurs tréteaux ce vendredi soir à Cambes pour « lectures dans la ville » une belle initiative de « lire à Figeac » qui prenait date pour la seconde année à Cambes. Mis en scène et en paroles, ces écrits prenaient corps à travers quelques situations comiques, telles que les rapports incendiaires entre une mère et sa belle-fille ou la perversité d’un couple en déroute. Ce fut aussi la découverte d’un très  beau texte sur le jeunisme et une magnifique parenthèse érotique sur un fin d’après-midi torride pour une mère de famille.

Ces lectures se prolongeaient par un pot offert par dcpb et C’zen, les deux associations qui accueillaient..

saurez vous les reconnaitre….

 

 

consignes de cueillette, au départ,par Daniel Lacombe, mycologue du Périgord

Une bonne trentaine de personnes, panier d’osier sous le bras entamaient de bon matin cette  » sortie champignon » à l’agenda du 29 octobre de dcPb et animée par Daniel Lacombe et Monique Ségala de la société mycologique du Périgord. Ce fût tout d’abord une observation de terrain et de l’environnement des espèces rencontrées, le sol sur lequel pousse le champignon, mais aussi la végétation et surtout les arbres qui l’entourent.

Après un petit apéro  « kir châtaigne » préparé par l’association et un pique nique tiré du sac, place à la leçon de chose avec un inventaire des paniers du matin et une description de chaque espèce, sa toxicité, sa comestibilité, ses caractéristiques physique  mais aussi olfactives et gustatives.

description et classement de chaque espèce

 

Au total et malgré une météo peu favorable , c’est une quarantaine d’espèces qui ont ainsi pu être présentées par Daniel Lacombe.

pleurote et russule

les bolets caractéristiques du bois de puy-blanc . orangé des chênes et bolet des bouleaux

armillaire

lactaires

Le bois de Puy-blanc, pour la seconde année consécutive ( et certainement pour celles qui viennent),s’inscrit ainsi comme un lieu de découverte  et de formation pour toutes les personnes souhaitant parfaire leurs connaissances mycologiques…

 

dcPb …agenda…actus…

Mis en avant

assoc_PB

Agenda…

Ecoles du Lot, à nouveau  la mobilisation générale

les classes touchées dans notre secteur :

Aynac Livernon Sousceyrac    RPI Cahus/Laval de Cère    RPI Cambes/Reyrevignes RPICuzac/Felzins/St Félix     RPI Gorses/Latronquière/St Cirgues/Lauresses

 

Voir la manif samedi 3 février sur la 802 devant l’école de Cambes

le mercredi 7 février 2018
journée Occupation Solidarité Ecoles
dans toutes les écoles du département (voir ici)
le samedi 10 février 2018
manifestation Unitaire et Solidaire à Cahors
Place Gambetta, 11h  (voir ici)
le samedi 10 février 2018
manifestation Unitaire et Solidaire à Figeac
horaires et lieu non définis

logoPB1.gif

Les actus  suite …


Céléwatt pari gagné   

Le pari est gagné pour le parc solaire citoyen et participatif Céléwatt qui, avec près de 300 sociétaires en ce début d’année a rassemblé 170 000€ de parts sociales. Le Parc naturel Régional et le Grand Figeac, Quercy énergie et Enercoop sont également actionnaires institutionnels et techniques de cette coopérative.
En prenant une action, Dcpb est rentré dans le collège « partenaires privés »au C.A. de Céléwatt

 


    Déviation   encore du retard

Il se sera écoulé une vingtaine d’années entre la première étude logsonntechnique du projet de déviation de Cambes et sa 

réalisation finale revue récemment à la baisse. Opposition de riverains, longue procédure juridique, étude d’impact sur les zones humides et fouilles archéologiques autant de péripéties qui auront émaillé l’histoire de ce chantier qui se complète par une surprise qui n’en est pas une : Oui, à cet endroit le sol s’affaisse et on le sait depuis des lustres…

Nouvelles  interrogations à présent avec l’annonce de la réception finale des travaux fin 2018 , plus d’un an et demi pour réaliser la voirie finale et les abords !

il est vrai que l’on nous annonce que les entreprises chargées de ces travaux ne sont pas encore choisies !

Insidieusement, l’ouverture de cette déviation prend un an de plus tous les trois ans !!!


 

 

la tuilerie de Puy-blanc: entièrement rayée de notre paysage

l’ultime pignon tombera le 1er décembre en début d’après-midi

L’ancienne tuilerie de Puy-blanc fondée en 1877 par Jean Lacabane n’existe plus . L’état de cette usine,  en ruine depuis plus de 15 ans, obligeait la municipalité de Reyrevignes a engager une procédure de péril invitant le propriétaire à remettre en état les locaux ou à en entamer leur démolition. Dans l’état du site, on devine vite le choix laissé au propriétaire.

Ainsi le lent crépuscule de ce bel édifice du siècle dernier est arrivé à son terme sans état d’âme ni pour la société de démolition ni pour la municipalité de Reyrevignes…La sauvegarde d’une partie de cette ancienne usine, si minime soit elle , n’a pas même été évoquée lors de cette décision.

Après sa fermeture en 1986 et sa reprise par la société Delagnes, le projet de relance d’une industrie de la terre cuite est vite tombé à l’eau. Vidé de ses machines et de ses installations encore commercialisables, le bâtiment, non entretenu, a commencé à prendre l’eau par le toit. En une vingtaine d’années, la pluie, la neige et le vent sont venus à bout de cet ensemble qui témoignait encore de la vie vie ouvrière grouillante du siècle dernier.

état de la toiture en 2011

état de la toiture en 2011

Combien de projets utopiques de reconversion ont été émis par les visiteurs passant à Puy-blanc et véritablement médusés par la présence de cet élégant ensemble industriel de la fin du XIX.

  Bien que remarquable et unique dans le Lot, cette ancienne tuilerie briqueterie n ‘a malheureusement jamais fait l’objet d’un programme de réhabilitation voir de de reconversion.

début de démolition; les bâtiments métalliques

juillet 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le coup dur des grands licenciements des années 70, la fermeture définitive de l’activité en 1986, la vente des dépendances et la destruction d’une partie des maisons ouvrières plus récemment, c’est à l’effacement définitif de cette ancienne tuilerie que nous venons d’assister en cette fin d’année 2017 non sans une réelle amertume.

août 2017

octobre 2017

Au delà de la tristesse de voir la tuilerie rayée définitivement de la carte des souvenirs de tant de familles du secteur, il reste une question d’actualité. Quelle va être la destination de cette immense surface disponible ? Le propriétaire a t-il un projet sur ce terrain ? Faute de ne pas avoir été visionnaires sur ce site il y a 20 ans, les élus du Grand Figeac ont peut-être là, matière à réflexion sur une réalisation en lien avec des demandes sur ce territoire ou avec  la zone naturelle de Puy-blanc.

le 1er décembre, la tuilerie est entièrement effacée du paysage et un brasier recouvre les décombres de l’ancien four.

dcPB propose de sauver l’ancien four Hoffmann

L’association a tenté, lors de cette démolition d’éviter l’irrémédiable en plaidant pour que demeure un lieu sur le site, témoignant de cette activité de la terre cuite au siècle dernier .

four hoffmann 40 m. de long

entrée de l’une des 16 chambres de combustion

Il s’agit de l’ancien four tunnel Hoffman. L’association a rencontré le Président du grand Figeac, la Présidente du PNR, les

intérieur d’une des deux travées voûtées  du four, 35m. de long (photo Jeff fabriol)

services du patrimoine et la députée. Toutes et tous nous ont assuré que le projet méritait d’être soutenu. Les discussions entre le président du gd Figeac et le propriétaire permettaient dans un premier temps de sanctuariser ce four. Mais tout s’emballait le dernier jour de novembre et le four était détruit dans la foulée de l’explosion de la cheminée.

 

les  soutiens:

  • Les différents services du Patrimoine du gd Figeac, du département et du PNR nous ont exprimé le bien fondé  de cette sauvegarde et assuré de leur collaboration.
  • La députée du Lot,  s’est clairement prononcée pour la sauvegarde du four , mais aussi de la rampe et de la cheminée, en tant qu’ensemble cohérent. Elle a écrit à la ss-Préfète qui dans sa réponse a jugé le projet « irréalisable »!!!
  • La présidente du PNR qui a écrit une lettre au maire de Reyrevignes et au propriétaire de la tuilerie pour demander une entrevue et mobilisé ses services pour activer ce dossier. 
  • Le département qui a pris récemment position justifiant cette sauvegarde et assurant de son appui technique et financier la collectivité qui prendrait en charge ce lieu.
  • Le  Président du Grand Figeac a reçu l’association lundi 16 octobre, le projet présenté lui semble crédible et il a demandé au propriétaire de ne pas démolir le four. Dans un premier temps, la démolition est stoppée au niveau de la cheminée et du four,  le président du gd Figeac est en relation avec le propriétaire pour déterminer ce qui peut être sauvegardé mais malheureusement aucun engagement formel du grand Figeac pour acquérir  la parcelle concernée.
  • Le conseil municipal de Cambes s’est prononcé à l’unanimité pour la sauvegarde du four.
  • Les maires de Corn, Brengues  soutiennent également ce projet.

Le sénateur attendri par le sonneur…

Présent lors de l’inauguration du sentier d’interprétation des argiles à Puy-blanc (Cambes_Lot) notre bon sénateur lotois qui vocifère avec récurrence sur les bancs du sénat contre le crapaud sonneur, a jeté un œil attendri sur l’effigie de l’animal lors de la présentation du batracien par l’association « du côté de Puy-blanc ». Il s’est félicité par ailleurs des efforts de l’association pour sauvegarder la biodiversité de ce lieu !

Monsieur le sénateur Requier serait il subitement converti au maintien de la biodiversité et à la protection des espèces protégées ?

le sénateur lotois attendri par le crapaud sonneur à ventre jaune…

Pour info, les interventions au sénat du sénateur Requier.

  • Question orale avec débat sur la lutte contre la prolifération du frelon asiatique 8 Février 2012

Intervention de monsieur Jean-Claude Requier sénateur du Lot

Madame la présidente, madame la ministre, mes chers collègues, introduit en 2004 par inadvertance dans le Sud-Ouest, le vespa velutina, dit frelon asiatique ou encore frelon à pattes jaunes, colonise insidieusement notre pays……………« Dans mon département, le Lot, chaque projet routier se heurte à la sauvegarde de nombreuses espèces, notamment d’un petit animal appelé crapaud sonneur à ventre jaune. (Exclamations amusées.) Il faut attendre les résultats d’une étude menée par un naturaliste pendant un an avant de pouvoir commencer les travaux !

A