Jean-Léon Lacabane (1798-1884)

Jean-Léon Lacabane
Jean Léon Lacabane né à Fons et directeur de l’École des Chartes

Sa tombe demeure quelque peu oubliée au centre du cimetière de Reyrevignes.

Pratiquement cachée sur le côté de l’édifice funéraire, une grande plaque de marbre témoigne des titres de Jean Léon Lacabane, enterré ici avec son neveu Bertrandy, devenu son fils adoptif, passionné comme son oncle par les textes anciens.

Il fut par ailleurs, d’abord l’élève puis ensuite le collègue, de Jacques-Joseph (frère aîné de J.-F.) Champollion.

Originaire d’une famille de notables de Fons

acte de naissance

Jean Léon était le fils du notaire de Fons, Jean-Pierre Lacabane originaire de St Bressou et d’Elisabeth SERRES de Puy-blanc.
Le père (1762-1837 76 ans) , notaire a été maire à deux reprises, juge de paix durant la période de la révolution.
Jean Nicolas un des frère de Jean Pierre fut également maire de Fons en succession de son frère.
Louis frère de Jean Léon succèdera à son oncle

De rapides et brillantes études

Il fut tout d’abord éduqué par le curé de Fons, l’abbé FEYT de retour d’exil, J.Léon a ensuite poursuivi ses études au collège de Figeac.
La proximité des vieux parchemins de l’étude de son père et les livres d’histoire de la bibliothèque du collège, lui donnent ainsi le goût de l’étude des écrits anciens.
Il suit ensuite des cours de droit à Paris
Se présente à l’école des chartes tout récemment fondée. Il est brillamment reçu second de la première promotion de l’École en mai 1821. Il a 23 ans.

Une carrière parisienne

En 1845 il est fait chevalier de la légion d’honneur (47 ans).
Mars 1846 Il est nommé professeur de paléographie à l’école nationale des chartes qui. est alors en pleine rénovation
18 mars 1854 conservateur adjoint au département des manuscrits à la bibliothèque impériale
Il y restera de 1829 à sa retraite
23/12/1857 directeur de l’École des Chartes
En 1862, son action est déterminante pour maintenir à la Bibliothèque le Cabinet des titres, réclamé par les Archives impériales
13 août 1866 il est fait Officier de la légion d’honneur
18 juillet 1871 Professeur directeur honoraire de l’École des Chartes
Il passe ainsi 42 ans de sa vie à la bibliothèque nationale ( Royale , Impériale) et parallèlement 14 ans comme directeur de l’Ecole des Chartes
Il suivit toute l’évolution de cette école comme élève à sa création , puis comme professeur et enfin comme directeur pendant 14 ans.

Il était également membre de

  • la société des élèves de l’école des chartes
  • la commission des archives départementales
  • Société de l’histoire de France
  • Société des antiquaires de France

Apprécié, il animait, dans les sociétés savantes de l’époque, de riches et amicales discussions entre ses pairs

Il décède à Paris à l’âge de 87 ans le 24 décembre 1884

Son neveu et son fils adoptif, Martin Bertrandy-Lacabane (1827-1888), réalisera à partir des notes de son oncle certaines études que se dernier n’avait pu terminer. Bretrandy devint à son tour archiviste-paléographe, inspecteur général des Archives départementales, archiviste du département de Seine-et-Oise.

Dans le cadre des journées patrimoine de pays, l’association dcPB a réalisé un diaporama présentant JL Lacabane et son oeuvre

Association « Du Côté de Puy-Blanc »

L'association « Du côté de Puy-blanc » (DCPB) a été créée en juillet 1995 pour rassembler les riverains et tous les défenseurs du site de Puy-blanc, contre la menace de l'installation sur ce site d'un Centre de dépôt des déchets ultimes…