Cambes: un terrain d’entraînement de moto-cross sauvage

terrassement réalisé sur une parcelle classée N (naturelle) au PLU

L’installation sauvage de piste de moto-cross dans nos campagne est un phénomène récurent dans la mesure où les amateurs de ce sport ne disposent pas, selon eux, de terrains adaptés et officiels pour réaliser leurs entraînements. un sport qui au delà de la pollution générée par les moteurs, dégrade les sols et génère une nuisance sonore loin à la ronde.

Chacun tente alors dans son secteur de créer plus ou moins discrètement une piste d’entraînement dont la localisation peut porter un réel préjudice aux riverains. Les anciennes carrières de Puy-blanc à Cambes étaient ainsi régulièrement utilisées pour cette pratique jusqu’à ce que ce secteur classé par le PNR soit interdit de toute pratique motorisée. A chaque génération émerge une graine de champion qui revendique à son tour un terrain d’entraînement. C’est le cas à nouveau à Cambes sur une parcelle classée N (zone naturelle) en bordure du site de Puy-blanc et à deux pas du hameau du Pournel.

chemin d'accès
chemin d’accès
vue générale de la piste d’entraînement

La parcelle privée a été défrichée, le bois coupé et une piste de cross installée avec pentes en dévers et merlons pour le saut. Ainsi cette surface a été détournée de sa vocation (zone naturelle, bois) sans demande d’autorisation. Dans un rayon de 500 m. autour de ce spot, habitent en permanence plus de 20 foyers qui, pour une bonne partie ne souhaitent pas être régulièrement dérangés par les nuisances sonores que générera inévitablement cette pratique.

Saisie par des riverains, l’association dcPb a envoyé une lettre à l’utilisateur de cette piste de moto-cross avec copie au propriétaire de la parcelle et au maire de Cambes.

Lors d’une réunion du conseil municipal de Cambes il a été également décidé d’envoyer une lettre au propriétaire lui précisant que ces travaux de terrassement n’ont pas été autorisés et de rencontrer les personnes à l’initiative de cette installation.

Nous attendons à présent que la raison l’emporte et que cette initiative malheureuse soit abandonnée.

Si l’activité de moto-cross devait se poursuivre et apporter des nuisances sonores réelles au voisinage, dcPB qui reste vigilante, soutiendrait alors les riverains dans leurs démarches.

Une réponse à “Cambes: un terrain d’entraînement de moto-cross sauvage”

  1. Bonjour,
    Je ne crois pas que la raison va être de mise vu la charmante après-midi que l’on passe au son du bruit des motos. Et ce n’est que le début du week-end que l’on espérait passer au calme.
    Tout ça pour dire que les nuisances dépassent largement le périmètre du Pournel.
    Merci de me tenir au courant de ce qui est envisagé.
    Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.